Est-ce possible d’assurer sa trottinette de plus de 25 km/h ?

femme sur trottinette électrique

Il n’est pas sans surprise que l’utilisation d’un engin de déplacement personnel motorisé (EDPM) sans assurance est hors la loi. Toutefois, de nombreuses personnes se demandent si cela est valable pour les engins de plus de 25 km/h. Découvrez tous nos conseils et les réponses à vos questions ! 

 

L’intérêt d’assurer sa trottinette électrique de plus de 25 km/h

Il est important de se poser la question de comment assurer une trottinette électrique. Un décret a été convenu en octobre 2019, interdisant la circulation des engins dépassant la vitesse autorisée sur la voie publique pour les trottinettes électriques. Autrement, vous risquez une amende de 1 500 euros.

De ce fait, si vous pouvez aller au-delà de la vitesse autorisée et que votre trottinette électrique est débridée, vous devez obligatoirement l’homologuer. Ainsi, vous aurez une immatriculation et une assurance, qui constitue l’étape clé de l’homologation. Attention, malgré cela, vous ne pourrez pas rouler sur la route. En effet, vous devriez emprunter une voie privée, ou bien, un circuit prévu à cet effet.

Afin de répondre à la principale question de cet article, il est tout à fait possible d’assurer son engin de plus de 25 km/h. Toutefois, lorsque vous souscrivez à un contrat, vous devez bien préciser la catégorie de votre véhicule. Autrement dit, vous devrez souscrire à un contrat dédié aux deux roues et aux cyclomoteurs. 

Ainsi, vous ne pourrez pas souscrire à un contrat dédié aux nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI), ni aux gyropodes ou aux trottinettes électriques qui sont bridées à moins de 25 km/h. Il est obligatoire d’assurer sa trottinette électrique de plus de 25 km/h, considérée comme un véhicule terrestre à moteur. 

La loi le précise clairement : “Tout véhicule terrestre à moteur doit être couvert par une assurance.” En ne respectant pas cela, vous risquez une amende de 3 750 euros. Le minimum est d’être assuré en responsabilité civile. Cette dernière va vous couvrir des dommages physiques causés à un tiers. Toutefois, sachez qu’elle ne suffit pas et qu’il est préférable d’ajouter d’autres options dans votre contrat, puisqu’elle ne couvre pas les dégâts matériels, ni les éventuelles blessures. 

Ainsi, il est recommandé d’opter pour un contrat avec plusieurs options différentes, notamment la prise en charge des dommages corporels, des accidents et du vol. Par ailleurs, pour conduire un tel véhicule, vous devez être âgé d’au moins 14 ans et posséder le BSR. Attention : vous pouvez tout de même être verbalisé si vous roulez à moins de 25 km/h, mais que votre véhicule est débridé. 

 

Comment procéder à l’homologation de son véhicule de plus de 25 km/h ? 

Comme mentionné précédemment, il est primordial d’immatriculer son véhicule dans ce cas de figure. Vous devrez apposer une plaque d’immatriculation à l’arrière de votre trottinette. Pour procéder à cela, vous pouvez vous rendre à la préfecture ou effectuer les démarches en ligne. 

Il est à noter que vous devrez vous munir des documents suivants : 

  • Un justificatif de domicile de moins de six mois 
  • La facture d’achat de votre véhicule
  • Une pièce d’identité, un permis de conduire ou un passeport
  • La demande de certificat d’immatriculation

Une chose importante avant de vouloir procéder à l’homologation de votre véhicule : vous devez vous assurer que votre engin possède bien une certification CE. En effet, il doit respecter des normes de fabrication applicables à la zone européenne, sans quoi vous ne pourrez pas effectuer la demande d’immatriculation. Vous ne pourrez pas non plus rouler en France, ni ailleurs en Europe. 

 

Quel tarif pour une telle assurance ? 

Vous vous demandez combien coûte l’assurance d’une trottinette électrique ? Pour ce cas de figure, il est à noter que les modèles les plus vendus sur le marché sont des trottinettes électriques non homologuées. Ainsi, il y a moins de demandes d’assurer un véhicule de plus de 25 km/h. De ce fait, il n’y a pas de formule explicite dédiée à ce cas de figure. Vous pouvez toutefois utiliser un comparateur pour consulter les différentes offres.

 

Roulez en toute protection avec APRIL Moto 

Il est à noter qu’en règle générale, le tarif d’une assurance pour une trottinette électrique est à partir de 5 euros par mois. C’est exactement ce que vous propose APRIL Moto : à partir de cinq euros TTC par mois seulement, vous pourrez souscrire à un contrat. La seule condition est d’avoir minimum 18 ans. 

Grâce à cet assureur, vous pourrez bénéficier de multiples options et avantages. Le prix peut monter jusqu’à 12 euros chez certains assureurs. Ces derniers prennent souvent en considération la valeur de l’engin, dont le montant de l’assurance va différer selon celle-ci. L’avantage est que l’assureur APRIL Moto ne prend pas en compte ce critère. En effet, c’est l’usager qui bénéficie d’une assurance responsabilité liée à celui-ci et non au véhicule grâce à l’offre e-trottineur.

C’est un réel avantage, puisque vous pourrez emprunter n’importe quel véhicule : le vôtre, celui d’un ami ou en libre-service, et vous serez tout de même assuré. Ainsi, si vous roulez , mais que vous n’utilisez pas votre engin, vous ne risquez rien en cas de contrôle. Grâce à votre assurance APRIL Moto qui vous couvre peu importe la trottinette utilisée, vous bénéficiez de l’assurance responsabilité civile la plus adaptée à la conduite de trottinette électrique. Vous roulerez couvert et sereinement. 

De la même façon, vous pouvez tout à fait opter pour une garantie mobilité. Mais, qu’est-ce que cette garantie ? Il s’agit d’une indemnisation versée par APRIL Moto en cas de panne de batterie. Vous serez indemnisé de 10 euros, dans la mesure où vous êtes amené à utiliser les transports en commun, ou bien, louer un engin en libre-service. 

Vous pouvez également opter pour une formule famille, ce qui constitue encore une fois un avantage chez APRIL Moto. Vous pouvez couvrir toute votre famille, votre conjoint et vos enfants. Et, ce, peu importe les circonstances ! Par ailleurs, vous pouvez aussi bénéficier d’une garantie protections corporelles. En effet, si vous êtes une personne invalide, à un niveau égal ou supérieur à 15 %, vous pourrez être indemnisé d’un certain montant et être protégé. Le montant de l’indemnisation peut aller jusqu’à 100 000 euros. 

 

Résilier son assurance trottinette électrique chez APRIL Moto : comment procéder ? 

Si vous avez souscrit à un contrat chez APRIL Moto et que vous souhaitez le résilier pour ajouter une année supplémentaire, vous devrez effectuer les démarches de résiliation en toute autonomie. Le contrat d’assurance pour trottinette électrique est d’un an ferme. Si vous souhaitez reconduire celui-ci, c’est à vous de vous diriger sur notre site web pour cela. 

Sur le site en ligne APRIL Moto, vous trouverez toutes les modalités à connaitre concernant la résiliation de votre assurance. Vous devrez effectuer les démarches de manière autonome, puisque nous ne sommes pas en mesure de connaitre votre situation. Toutefois, quelques exceptions peuvent nous conduire à nous occuper de cela. En effet, dans le cas d’un décès, d’un changement de situation professionnelle ou de domicile, nous pouvons nous charger de la résiliation. 

Vous l’aurez compris, il est crucial d’assurer votre trottinette de plus de 25 km/h, considérée comme un cyclomoteur. Veillez à bien choisir la catégorie adéquate lors de la souscription, sous peine d’enfreindre les règles et de subir des sanctions. N’oubliez pas que souscrire à une responsabilité civile est le minimum à faire, ce qui est également valable pour les trottinettes électriques qui ne sont pas homologuées et ne dépassant pas la vitesse autorisée.