A partir de quel âge a-t-on le droit de faire de la trottinette électrique ?

père et fille à trottinette électrique

La trottinette électrique est certes un moyen de déplacement ludique, voire un loisir, mais des règles sont à respecter. Cela passe en premier lieu par l’âge. Si vous souhaitez savoir à partir de quel âge est-il possible d’utiliser cet engin, découvrez tous nos conseils dans cet article. 

 

L’âge minimum pour conduire une trottinette électrique

La loi exige qu’il faille, au minimum, être âge de 12 ans pour pouvoir conduire une trottinette électrique. Ainsi, vous pouvez rouler en toute légalité sur la voie publique. Nombreux sont ceux qui, depuis des années déjà, sont attirés par ce moyen de transport qui offre une grande flexibilité. Près de 500 000 modèles ont été vendus en 2019. Ainsi, les trottinettes électriques connaissent depuis 2018 un franc succès. 

L’apparition du décret, le 25 octobre 2019, exige désormais un certain âge pour utiliser de tels engins sur la voie publique. Au début, l’âge fixé était de huit ans. Dorénavant, la ministre Elisabeth Borne a fixé l’âge minimum à 12 ans. En effet, il a été décidé que les enfants de huit ans étaient bien trop jeunes pour pouvoir conduire un tel appareil. 

Dans le Code de la route, cet âge représente l’âge pivot. C’est à partir de cet âge-là que le port d’un casque à vélo n’est plus obligatoire. Par ailleurs, il représente l’âge parfait à fixer, afin d’éviter tout accident chez les jeunes usagers. Naturellement, un enfant âgé de 12 ans va être plus conscient des risques qu’un enfant âgé de 7 ou 8 ans. Depuis le 8 juillet 2020, la loi exige l’emprunt des pistes cyclables pour rouler, ainsi que cet âge minimal requis.

 

Quelle trottinette électrique faut-il choisir pour un enfant ?

Vous vous demandez quel modèle de trottinette choisir ? Il n’y a pas de modèle spécial à choisir pour son enfant de 12 ans. Un engin simple et léger fait amplement l’affaire. Certaines trottinettes sont parfaites tant pour les adultes que pour les enfants. En plus d’être faciles à conduire, elles sont accessibles et pas très puissantes. C’est donc un parfait compromis pour débuter dans cette activité. Ainsi, votre enfant pourra prendre son indépendance en toute sécurité. 

Évidemment, assurez-vous de choisir un modèle adapté à son poids et à son gabarit. Celui-ci devra également respecter la législation : présence d’un klaxon, pas de siège, etc. Il va de soi que l’engin devra être assuré en responsabilité civile, sous peine d’une amende, stipulé dans l’article L211-1 : “Tout véhicule terrestre à moteur doit être couvert par une assurance.”

 

Est-il possible de se déplacer avec son enfant en trottinette électrique ?

Attention, il est interdit de se déplacer à deux sur une trottinette électrique, même s’il s’agit d’un enfant. Cela est précisé dans l’article R412-43-3 : “Les engins de déplacement personnel motorisés ne peuvent transporter qu’un conducteur”. En ne respectant pas cette loi, vous serez passible d’une amende de 35 euros. Autrement, le parent légal devra la payer. 

Même si vous avez peur de laisser votre enfant prendre son indépendance, il vaut mieux le laisser posséder son propre véhicule, pour des raisons de sécurité et de règlementation. Attention, il est à noter que même si votre enfant possède son propre engin, il n’a pas le droit de transporter un ami ou un camarade. Il s’agit d’un engin de déplacement personnel.

Si vous transportez votre enfant et que celui-ci est âgé de moins de 12 ans, vous risquez une amende de 135 euros. Cela est très clairement précisé par la loi : 

La personne âgée d’au moins dix-huit ans accompagnant un conducteur d’engin de déplacement personnel motorisé âgé de moins de douze ans, lorsqu’elle exerce une autorité de droit ou de fait sur ce conducteur, est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe”

Par ailleurs, vous devez bien avoir en tête certaines règles. Par exemple, il est à noter que vous n’avez pas le droit de rouler sur les trottoirs. Vous pouvez seulement emprunter des pistes cyclables ou, s’il n’y en a pas, vous pouvez rouler sur la route. Vous devez également faire attention lorsque vous garez votre engin. 

Vous n’avez pas le droit de garer ce dernier n’importe comment sur le trottoir, afin de ne pas gêner les piétons. Depuis l’été 2019, cette règle est appliquée à la ville de Paris. Des emplacements spécifiques prévus à cet effet sont destinés au stationnement des trottinettes électriques. 

 

Quelles protections corporelles pour un enfant ?

Dans le cas où vous roulez hors agglomération, sachez que le port du casque est obligatoire. Ce n’est pas le cas pour la circulation en ville, mais cela est tout de même recommandé. Si le port du casque est obligatoire, vous devez veiller à ce que celui-ci soit bien attaché. Il convient de donner le bon exemple de sécurité aux enfants. Par ailleurs, les protections corporelles doivent être le premier réflexe d’un usager. 

Si vous roulez en cas de faible luminosité, de jour comme de nuit, sachez que le port d’un gilet rétro réfléchissant est obligatoire, en ville comme hors agglomération. Cela est complémentaire à un dispositif d’éclairage présent sur votre appareil. Le gilet rétro réfléchissant, grâce à ses bandes réfléchissantes et à sa couleur fluorescente, vous permettra d’être perçu par les autres usagers et automobilistes. 

Votre enfant doit lui aussi être visible grâce à un équipement rétro réfléchissant. Le dispositif d’éclairage mentionné précédemment concerne les feux arrière et avant. Ceux-ci ne doivent pas éblouir ni clignoter. Une nuance est à noter : cet équipement est obligatoire en cas de faible luminosité seulement. Le reste du temps, lors d’une journée ensoleillée en pleine ville, le port d’un tel équipement n’est pas obligatoire. Notez toutefois qu’il reste vivement recommandé. 

Vous n’aurez aucun mal à trouver ces équipements dans une boutique spécialisée. Vous trouverez un éventail de choix, pour vous comme pour votre enfant. Il est important de respecter cette règle, afin de ne pas mettre votre enfant en danger. Le port du casque et du gilet rétro réfléchissant est ainsi crucial. Attention, si votre enfant ne porte pas cela, il risque d’être sanctionné en cas de contrôle. Vous risquez ainsi une amende de 35 euros, qui sera évidemment à votre charge. 

Comme équipements facultatifs, vous pouvez aussi opter pour des genouillères et des coudières. Mieux vaut prévenir que guérir, d’autant plus que les enfants sont bien plus vulnérables que les adultes. Si vous êtes utilisateur de patins et de rollers, vous vous dirigerez naturellement vers ce genre d’accessoire. Si vous en avez déjà à la maison, vous pourrez les utiliser lorsque vous vous baladerez avec votre enfant. Veillez à ce que votre enfant ait une tenue adéquate pour pratiquer cette activité.

 

L’usage d’une trottinette électrique est-il possible pour les séniors ?

Évidemment, la trottinette électrique est aussi accessible aux séniors. Vous pouvez rouler jusqu’à 99 ans si cela vous chante. Ce moyen de transport est pratique, car accessible à tous, c’est pour cela qu’il rencontre un franc succès depuis des années déjà. Vous n’avez pas besoin d’être un pro du volant pour pouvoir conduire un tel engin. 

De la même façon, vous n’avez pas besoin d’avoir toutes vos capacités physiques. Les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers ce type d’engin de déplacement, notamment pour leur facilité et simplicité d’utilisation. 

Pour les séniors, la trottinette électrique est un moyen bien plus efficace que d’autres engins de déplacement. Par exemple, il peut être compliqué pour eux, arrivé à un certain âge, de se déplacer à vélo. Ainsi, la trottinette électrique aide beaucoup dans ces cas-là, puisqu’elle ne demande pas d’efforts physiques importants. Toutefois, quel modèle faut-il choisir pour les personnes âgées ? 

Pour les séniors, le modèle de trottinette électrique qui serait le plus adapté serait celui avec un large plateau. À grande ou petite vitesse, le large plateau permettra aux séniors d’avoir un bon maintien et un bon équilibre durant tout le trajet.