Faut-il porter un casque en trottinette électrique ?

casque sur une trottinette électrique

Si la trottinette a longtemps été le cadeau idéal pour les enfants, son image a bien changé au fil des années. Elle n’est plus seulement un jouet amusant pour se déplacer dans la cour de l’école ou sur les sentiers du village, mais un moyen de transport totalement intégré dans la culture des travailleurs de tous âges. En effet, la densité de population dans les grandes villes comme Paris, Lille ou Lyon a poussé les habitants à fuir de plus en plus les transports en commun et à éviter la voiture au profit de la trottinette électrique – phénomène renforcé par les périodes de grève et la pandémie de Covid-19. Quels sont les avantages de l’utilisation d’une trottinette électrique ? Le port du casque est-il obligatoire ? APRIL Moto vous aide à faire le point sur les règles de sécurité à respecter pour profiter pleinement de votre nouvel engin ainsi que sur les obligations à respecter pour rouler en trottinette électrique.

Les avantages de la trottinette électrique

La trottinette électrique fait partie d’une nouvelle catégorie de véhicules établie en 2019 : les Engins de Déplacement Personnel Motorisés (EDPM). Cette catégorie regroupe également les gyropodes, les hoverboards et les monoroues. De nombreux avantages sont relevés par les usagers de la trottinette électrique.

La liberté de déplacement

Avec la trottinette, vous ne dépendez plus des transports en commun. Retards, annulations, grèves, rames bondées… vous êtes libéré de ces contraintes quotidiennes et reprenez le contrôle de votre timing, de la même façon qu’en évitant de prendre votre voiture : les bouchons et autres problèmes de circulation sont derrière vous, ce qui vous permet de démarrer et de terminer votre journée de travail de manière beaucoup moins stressante. De plus, grâce à sa légèreté, votre trottinette s’emmène partout, ce qui vous permet de moduler votre trajet à votre guise.

Un moyen de transport écologique et économique

En plus de vous procurer une liberté sans pareille, la trottinette électrique, contrairement aux moyens de mobilité classiques, respecte l’environnement en générant de très faibles émissions de CO2 et en n’émettant aucun gaz polluant. En revanche, la fabrication des trottinettes présente un bilan carbone qui mériterait quelques améliorations ; utilisez-la donc lorsque cela vous est vraiment utile et, surtout, veillez à son entretien régulier afin de la conserver le plus longtemps possible.

Écologiques, vos déplacements en trottinette électrique vous permettent également de faire des économies. Si l’achat nécessite un certain investissement au départ, celui-ci sera vite rentabilisé et sera toujours moins cher que votre abonnement de transport annuel ou vos frais de voiture.

Les bienfaits physiques de la trottinette

L’usage régulier de la trottinette électrique vous procure des bienfaits psychiques mais également physiques. En effet, elle sollicite votre sens de l’équilibre, ce qui vous fait travailler et améliorer votre posture. De plus, la pratique de la trottinette vous permet de façonner vos mollets et vos fessiers ainsi que certains muscles tels que les ischio-jambiers et les quadriceps.

 

Le port du casque en trottinette électrique

Tout comme le vélo, l’usage de la trottinette est soumis à des règles de sécurité qu’il convient de connaître avant de vous lancer.

La règlementation en vigueur

Les EDPM ne doivent pas nécessairement être immatriculés, mais ne sont plus assimilés à des piétons depuis 2019. Le Code de la route est applicable aux trottinettes électriques et aux EDPM. Ce dernier leur impose une règlementation similaire à celle du vélo – ils doivent donc obligatoirement circuler sur les pistes cyclables ou, à défaut, sur la chaussée, à condition de respecter une vitesse maximale de 25 km/h en trottinette électrique. Ceci est valable uniquement en agglomération : au-delà, seules les pistes cyclables et les voies vertes leur sont autorisées. Afin d’y voir plus clair, voici les règles à respecter en tant qu’usager d’EDPM :

  • Il est interdit de conduire une trottinette dont la capacité dépasse les 25 km/h, au risque d’écoper d’une amende d’au moins 1500 euros.
  • La conduite d’un EDPM est réservée aux personnes de plus de 12 ans.
  • L’assurance est obligatoire.
  • Il est interdit de transporter un passager.
  • Il est demandé de rouler en trottinette électrique sur les pistes cyclables, quand il y en a.
  • Il est interdit de conduire après la consommation d’alcool ou de drogues.

Pourquoi est-il utile de porter un casque en trottinette ?

En France, le port du casque en trottinette électrique n’est plus obligatoire à partir de 12 ans. Or, les risques existent bel et bien. Ces dernières années, une étude américaine a en effet démontré que 40% des blessures provoquées par un accident de trottinette touchaient la tête et, parmi les personnes interrogées, moins de 5% portaient un casque au moment de l’incident. Le casque offre une protection importante au crâne et au cerveau, sur lesquels les dommages causés par un accident (chute ou collision) peuvent être extrêmement graves, voire fatals. De plus, de nombreux cas de traumatismes crâniens sont dus à des accidents de la route ; le port du casque, s’il n’est toujours pas obligatoire, s’avère donc essentiel.

Comment choisir son casque ?

Vous l’aurez compris, le casque ne doit plus être considéré comme un accessoire ringard et encombrant, mais comme un élément indispensable de votre équipement de rider. Il existe aujourd’hui plusieurs designs, formes et coloris vous permettant de choisir un casque qui correspond à votre style. Mais d’autres paramètres sont à prendre en compte dans le choix de votre casque :

  • Votre vitesse habituelle
  • Le type de route emprunté
  • La taille de votre tête
  • Les options souhaitées (protection supplémentaire, lumière, visière)

Enfin, nous vous conseillons de changer votre casque tous les cinq ans même s’il ne présente aucun défaut. En cas de choc, n’hésitez pas à le changer le plus rapidement possible.

 

Comment compléter votre protection ?

Si le casque est fortement recommandé mais non obligatoire, d’autres équipements, eux, le sont par des arrêtés publiés durant l’été 2020.

Les équipements obligatoires

Voir et être vu : telle est la devise que vous devez suivre en tant qu’usager, afin d’assurer votre sécurité et celle des autres lors de tous vos déplacements en trottinette électrique. Cela s’applique notamment lorsque vous effectuez vos trajets de nuit ou quand la visibilité est réduite (mauvais temps, éclairages publics défaillants etc). La loi exige donc la présence de plusieurs équipements sur votre EDPM :

  • Des feux de position avant et arrière
  • Des dispositifs rétroréfléchissants
  • Un vêtement ou accessoire rétroréfléchissant que vous devez porter en cas de visibilité insuffisante

À cela s’ajoutent un système de freinage et un avertisseur sonore.

Les accessoires complémentaires

Si les blessures à la tête sont les plus fréquentes, d’autres maux peuvent être causés par des accidents de trottinette électrique : fractures, égratignures, entorses ou encore hématomes. L’achat d’accessoires de protection en complément du casque se révèle alors utile et réduira les risques de vous faire mal. Par exemple, protégez vos mains à l’aide de gants qui vous assureront également une protection contre le froid et les intempéries. Des protège-poignets vous éviteront bon nombre d’entorses, tandis que des genouillères sauveront vos genoux des chocs éventuels. Enfin, comme pour le vélo, privilégiez une tenue couvrante et résistante lorsque vous vous déplacez en trottinette électrique : votre peau vous remerciera !

Vous souhaitez acquérir une trottinette électrique et vous avez besoin de conseils pour choisir le modèle idéal ? Consultez notre article pour faire le bon choix de trottinette électrique.

 

Comment assurer une trottinette électrique ?

Au-delà de votre protection physique, il est également nécessaire de penser à comment vous assurer pour rouler en trottinette. L’assurance trottinette est en effet obligatoire, au titre de la responsabilité civile. Il est importante de comprendre comment et pourquoi s’assurer en trottinette, l’obligation d’assurance se portant sur l’usager et sa responsabilité civile. Consultez notre offre e-trottineur permettant de vous assurer quelle que soit la trottinette utilisée grâce à la responsabilité civile la plus adaptée à l’utilisation de la trottinette électrique et découvrez nos tarifs en ligne.