A quelle vitesse a-t-on le droit de rouler en trottinette ?

homme sur une trottinette électrique

Depuis quelques années, nous voyons de plus en plus de personnes se mettre à la trottinette pour remplacer la voiture, les transports en commun ou la marche. Que ça soit pour aller au travail ou rejoindre des amis, la trottinette s’est instaurée parmi les moyens de déplacement citadins. Cependant, si vous êtes d’ores et déjà un adepte de la trottinette ou que vous souhaitez vous y mettre, il est important de connaitre la limitation autorisée pour ce moyen de locomotion. En effet, il existe des obligations légales à respecter pour rouler en trottinette.

 

La trottinette : un nouveau moyen de locomotion qui séduit les citadins

Véritable moyen de locomotion écologique, pratique et économique, la trottinette n’est plus considérée comme un simple jouet. Désormais, nous pouvons même dire qu’elle est devenue un moyen de déplacement à part entière. Composée d’un moteur, la trottinette électrique n’émet pas de CO2, elle protège donc l’environnement. Avec son gabarit de petite taille, elle est également très facile à garer ou à ranger chez soi. Depuis que des services de trottinettes en libre-service sont disponibles un peu partout dans les grandes villes, nombreux sont ceux qui ont commencé à l’utiliser quotidiennement.

À la base conçue pour les enfants, la trottinette électrique a su séduire les adultes avec ses multiples avantages. Étant plus rapide, plus ergonomique et plus facile à utiliser que la trottinette classique, elle a connu une hausse de popularité au cours des dernières années (elle est aussi réputée pour sa vitesse qui peut aller jusqu’à 25 km/h.)

 

Pourquoi choisir une trottinette électrique ?

Sa maniabilité est un des premiers bénéfices de la trottinette électrique. Étant plus légères que les vélos, elles peuvent être transportées plus facilement où vous le souhaitez. Que vous preniez le train ou le métro pour vous rendre à votre travail, vous pourrez emporter votre trottinette. Elle est aussi pliable, ce qui vous permet de la ranger aisément sans encombrer l’entrée de votre appartement ou votre bureau. De plus, vous pourrez aussi l’emmener avec vous en vacances si vous souhaitez vous déplacer en trottinette sur place.

Si vous utilisez régulièrement une trottinette, vous serez sans doute d’accord avec le fait qu’une trottinette vous permet de parcourir de courtes distances grâce à sa facilité d’utilisation. Les modèles de trottinette électrique proposent un meilleur compteur de vitesse que les trottinettes classiques. Pour trouver le meilleur modèle, consultez notre article sur le choix du modèle de trottinette. En évitant les embouteillages en plein centre-ville, vous n’aurez aucun risque d’arriver en retard au travail sauf si vous oubliez de charger la batterie.

 

La réglementation de vitesse des trottinettes électriques

La trottinette électrique ayant été approuvée comme un véritable moyen de transport en France, il existe tout de même certaines réglementations à suivre quant à la limitation de vitesse. Depuis le 25 octobre 2021, le Code de la route a été modifié pour intégrer l’utilisation de la trottinette électrique. La Ministre Élisabeth Borne a instauré une nouvelle loi concernant les “engins de déplacement personnel motorisés”, ou EDPM.

Si votre trottinette dépasse les 50 km/h, vous devrez l’homologuer pour la route et ajouter une plaque d’immatriculation ainsi que le numéro d’identification sur celle-ci. Cependant, une trottinette électrique homologuée doit rouler exclusivement sur la route et n’aura plus l’autorisation de rouler sur les pistes cyclables.

 

Quelle est la vitesse maximale autorisée en trottinette électrique ?

Les trottinettes électriques font désormais partie de la catégorie des Nouveaux Véhicules Électriques Individuels, tout comme les gyroroues, les hoverboards ou les gyropodes. Le simple fait qu’elles soient équipées d’un moteur entraîne le suivi d’une réglementation sur la vitesse maximale autorisée.

D’après le Code de la route, une trottinette électrique non homologuée ne peut donc pas dépasser les 25 km/h en agglomération. Si la vitesse est dépassée, vous encourez une amende de 50 euros. En revanche, lorsque vous empruntez une route en descente, les réglementations de vitesse ne s’appliquent pas puisque vous êtes entrainés par la vitesse de la descente.

Toutefois, vous pouvez emprunter les trottoirs si vous roulez à moins de 6 km/h étant donné que c’est la vitesse moyenne d’un piéton. Vous ne le mettrez alors pas en danger en roulant à son allure. Vous devrez tout de même faire attention à ne pas gêner les piétons. Le maire de votre ville se réserve le droit d’interdire totalement les trottinettes électriques sur les trottoirs, que le moteur soit éteint ou allumé. Pour éviter de vous faire réprimander, renseignez-vous auprès de votre mairie.

En 2019, la loi des Nouveaux Véhicules Électriques Individuels (NVEI) a été instaurée pour que les modèles vendus en France soient bridés dès leur sortie d’usine, c’est-à-dire que les trottinettes électriques sorties d’usine ne peuvent pas rouler à plus de 25 km/h. Si votre trottinette n’est pas bridée à 25 km/h, vous n’avez pas le droit de circuler sur la voie publique sauf si elle est homologuée.

 

Les trottinettes électriques avec une vitesse de plus de 25 km/h

Cependant, si votre trottinette n’est pas bridée ni homologuée et qu’elle dépasse donc les 25 km/h autorisée, vous pouvez l’utiliser sur un terrain privé comme une allée de résidence ou un lotissement. Si votre engin est homologué, il est nécessaire d’immatriculer votre trottinette. De plus, même s’il n’est pas obligatoire de porter un casque pour rouler à trottinette, nous vous recommandons d’en mettre un lorsque vous roulez à une vitesse élevée, ainsi que des protections adaptées. Faites également attention aux personnes ou voitures autour de vous pour vous préserver d’un accident.

 

Quelles sanctions encourez-vous en cas de non-respect de la réglementation de vitesse ?

Désormais intégrées au code de la route, les réglementations de vitesse en trottinette électrique doivent être respectées. Si ce n’est pas le cas, vous risquez :

  • Une amende de 135 € dans le cas où vous roulez sur un trottoir avec le moteur allumé à plus de 6 km/h.
  • Une amende de 135 € si vous roulez sur la route alors qu’une piste cyclable est disponible à proximité.
  • Une amende de 1 500 € si vous empruntez une route ou une piste cyclable avec une trottinette électrique non homologuée et débridée.
  • Une amende de 3 750 € lorsque vous ne disposez pas d’une assurance responsabilité civile Nouveaux Véhicules Électriques Individuels. Cette dernière étant essentielle pour vous couvrir en cas d’accident ou de dommages causés à autrui.

Il est donc important de bien se renseigner avant l’achat d’une trottinette électrique pour respecter les réglementations instaurées mais aussi de comprendre comment assurer une trottinette électrique, lassurance trottinette étant obligatoire. En plus d’être obligatoire, la responsabilité civile est adaptée pour la trottinette. Pour connaître notre offre et découvrir nos tarifs, réalisez un devis en 2 minutes en ligne.