Doit-on déclarer un vol de vélo pour l’assurance ?

voleur en train de voler un velo

Aujourd’hui, on déplore de plus en plus de vols de vélo, à domicile comme dans la rue. Avec plus de 1 000 vélos volés chaque jour en France (VTT, vélos électriques, neufs ou d’occasion), il est essentiel de souscrire à une assurance contre le vol de vélo. À l’heure où la pratique du vélo ne cesse de croitre, il est donc primordial qu’en tant que cycliste, vous ne négligiez pas les précautions d’usage contre le vol de vélo. Notre site spécialisé APRIL Moto, vous délivre tous ses conseils pour assurer votre vélo contre le vol.

 

Quelle assurance choisir pour assurer votre vélo contre le vol ?

En cas de vol de vélo, vous pouvez vous orienter vers une assurance habitation qui pourra vous permettre de bénéficier d’une indemnisation en cas de vol de vélo à votre domicile, s’il y a eu effraction. Dans le cas où vous souhaiteriez assurer votre vélo contre les vols à votre domicile comme dans la rue, il est préférable de souscrire une assurance spécifique.

 

Déclarer le vol de votre vélo à votre compagnie d’assurance

Afin d’être indemnisé suite à un vol de votre vélo, il vous faudra impérativement déclarer le vol de votre vélo sans tarder à votre assureur. Le délai légal en cas de vol est de maximum deux jours. Toutefois, ce délai peut s’avérer plus long selon les conditions spécifiées dans votre contrat d’assurance. APRIL Moto vous encourage à envoyer votre déclaration de vol en lettre recommandée avec accusé de réception le plus vite possible pour bénéficier d’un délai d’indemnisation moins long. Afin de calculer le montant de votre indemnité et de mettre celle-ci en place, votre assureur vous demandera de lui fournir plusieurs documents :

  • Le numéro de votre contrat d’assurance
  • Un exemple du dépôt de plainte pour vol de votre vélo
  • La marque ou encore le modèle de votre vélo
  • La facture d’achat et/ou une photo de votre vélo
  • La facture d’achat de votre antivol.

À noter que si votre vélo ne possède pas d’antivol, vous ne pourrez pas être indemnisé pour son vol. C’est pourquoi il est indispensable de bien choisir son antivol. De plus, il est important de savoir que votre compagnie d’assurance peut imposer une procédure comme un appel téléphonique, un formulaire à remplir via une plateforme spécialisée, ou encore une déclaration via son site internet.

Si le vélo a été volé chez vous

S’il s’avère que votre vélo a été volé à dans votre logement ou dans l’une de ses dépendances (garage, box, abri de jardin, cave…), il est garanti par votre contrat d’assurance habitation. Toutefois, pour que celle-ci fonctionne, il faut qu’il y ait eu une effraction et que votre domicile soit correctement protégé par un système de fermeture fonctionnel.

Si le vélo a été volé à l’extérieur de votre habitation

Dans le cas où votre vélo a été volé à l’extérieur de votre domicile, accroché dans la rue, devant votre travail ou bien à la gare via un antivol, alors votre assurance habitation ne peut pas intervenir pour vous indemniser. De ce fait, votre indemnité dépendra du niveau de garantie que vous avez souscrit pour votre vélo.

 

Comment se faire rembourser en cas de vol de vélo ?

Si, pour de nombreuses raisons, vous êtes victime du vol de votre vélo, il vous faudra passer par plusieurs étapes auprès de votre assureur avant de pouvoir vous faire indemniser.

Porter plainte pour le vol de votre vélo

Le premier réflexe à avoir en tant que victime de vol est de déposer plainte et signaler le vol au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche de chez vous. Par ailleurs, si votre vélo possède un marquage reconnaissable, n’hésitez pas à le signaler aux forces de l’ordre afin de les aider à l’identifier plus rapidement et de vérifier s’il a été retrouvé.

Déclarer le vol de vélo à votre assureur

Une fois votre plainte est déposée, vous devez impérativement contacter votre assureur afin de déclarer le vol et déposer un dossier pour pouvoir être indemnisé. Toutefois, il faudra que votre contrat d’assurance couvre le vol de vélo. Plusieurs types de contrats sont susceptibles de vous offrir une indemnisation :

  • L’assurance habitation : celle-ci couvre les dommages et le vol de vélo en cas de cambriolage, par exemple, lorsque ce dernier se trouve à l’intérieur de votre domicile.
  • L’assurance “Casse et vol” assure la casse et le vol de votre vélo en tous lieux.

Pour éviter les mauvaises surprises et protéger au mieux votre deux roues, il est donc primordial de bien regarder son contrat d’assurance. À noter que vous devez déclarer le vol de votre vélo à votre assureur dans les 5 jours et fournir les documents adéquats afin d’être indemnisé. Afin de profiter d’une couverture adaptée à vos besoins, n’hésitez pas à nous demander un devis d’assurance pour votre vélo.

 

Quels sont les modèles de vélo couverts par l’assurance habitation ?

Lors de votre souscription à une assurance habitation, il est essentiel de vérifier les garanties relatives à la protection du vélo. En effet, certains organismes d’assurance refusent la prise en charge de vélos qui présentent une valeur élevée. En revanche, la plupart des modèles couramment utilisés peuvent être couverts, tels que les vélos “traditionnels” (VTT, VTC, vélo de route, etc) et les vélos électriques (VAE) dont la capacité du moteur n’excède pas 25 km/h. De manière générale, les assurances habitation protègent les vélos destinés à une pratique amateure ainsi qu’aux déplacements quotidiens entre votre domicile et votre lieu de travail.

 

Le calcul du taux de remboursement du vélo par votre assurance

S’il est difficile de connaître le montant exact du remboursement qui sera octroyé par votre assurance suite au vol de votre vélo, plusieurs éléments peuvent vous permettre de l’anticiper. Par exemple, les conditions d’indemnisation imposées par l’assureur constituent une première piste : veillez donc à les lire et à les étudier en amont, afin de vous éviter toute déconvenue lors de votre remboursement. De plus, une bonne connaissance de ces conditions vous permettra d’effectuer votre déclaration de vol et votre demande d’indemnisation de façon plus efficace, et ainsi d’obtenir votre argent plus rapidement.

Par ailleurs, le montant de votre indemnisation prendra également en compte le plafond de remboursement, ainsi que la franchise appliquée par votre assurance. De plus, les caractéristiques propres au vélo volé (état, ancienneté, mécanisme, etc) jouent elles aussi un rôle sur cette somme qui vous sera versée. Enfin, notez que, dans le cas où votre vélo serait retrouvé, deux solutions s’imposent à vous :

  • Il est retrouvé avant le versement de votre indemnisation : l’assureur prend en charge les éventuelles détériorations.
  • Il est retrouvé après le versement de votre indemnisation : vous devez restituer la somme perçue.

 

Nos conseils pour réduire les risques de vol de vélo

Bien qu’il soit impossible de contrôler ce genre d’événement malheureux, il existe certains moyens permettant de minimiser au maximum les risques de vol de vélo :

  • Attacher son vélo à l’aide d’un antivol, de préférence en forme de U, plus solide et résistant. Le choix de votre antivol pour vélo est donc capital.
  • Dans le cas d’une sortie, vérifier le lieu où le vélo est disposé (luminosité, visibilité, possibilité de surveillance, etc).
  • Attacher son vélo correctement, grâce à la roue avant et au cadre.
  • Si la selle a une certaine valeur, il ne faut pas hésiter à la retirer et l’emmener avec soi, de la même manière qu’un casque.

Par ailleurs, faire marquer votre vélo peut se révéler très utile. En effet, cette démarche permet, dans le cas où un vélo déclaré volé serait retrouvé, d’identifier son propriétaire et de le lui restituer. Grâce à une législation entrée en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2021, les coordonnées des personnes achetant un vélo sont dorénavant répertoriées dans le Fichier National Unique des Cycles identifiés géré par l’Association de Promotion et d’Identification des Cycles. Une avancée considérable qui vise à réduire le nombre de vols et à retrouver aisément les propriétaires des cycles dérobés.