Protection Corporelle du Conducteur, sans doute la garantie la plus importante

motard de rallye

La protection corporelle est une garantie optionnelle que vous pouvez choisir d’ajouter à votre couverture de base. Certes, aucun motard n’a envie d’y penser. Mais savez-vous ce qu’il se passerait si vous aviez un accident grave, voire mortel et que vous êtes le seul responsable ou qu’il n’y a aucun tiers identifié ? Comment vous ou vos proches serez indemnisés ? Mieux vaut s’être préparé à tous les cas de figure avant que le pire n’advienne.

Qu’est-ce que la protection corporelle ?

Selon la loi, tous les conducteurs de deux-roues doivent souscrire à une garantie de responsabilité civile. Même la formule Tous risques fonctionne sur ce principe. Votre assurance couvre votre véhicule ainsi que les dommages, matériels ou corporels, que vous pouvez causer aux autres.

Beaucoup de motards se sentent dès lors à l’abri. Qui pourrait, si ce n’est un autre véhicule ou une autre personne, provoquer un accident ? Pourtant, selon le bilan de la sécurité routière de 2017, près de 40 % des accidents mortels de motocyclistes n’impliquent pas de véhicule tiers. Ce fut le cas également pour plus de 30 % de cyclomotoristes.

La protection corporelle est l’option qui couvre le conducteur en cas d’accident responsable ou sans tiers identifié entraînant des blessures, voire le décès.

Comment fonctionne cette garantie pour le conducteur ?

Si vous choisissez d’ajouter la protection corporelle du conducteur à votre assurance moto, nous vous indemniserons de vos préjudices corporels subis suite à un accident responsable. APRIL Moto vous propose trois niveaux de protection.

  • À partir d’une invalidité supérieure à 15 % (ou 10 % pour l’option Premium), vous serez indemnisé jusqu’à 150 000 € avec le premier niveau de protection, 300 000 € avec la protection Plus et 600 000 € avec la protection Premium.
  • En cas de décès, votre conjoint recevra 15 000 € avec le premier niveau de garantie, 20 000 € avec l’option Plus et 30 000 € en Premium. Nous versons également 3000 € par enfant mineur, quel que soit le niveau de protection choisi.
  • Notez que vos plafonds de garantie sont doublés si vous portez un gilet airbag homologué au moment de l’accident, soit une indemnisation pouvant atteindre 1 200 000 € en cas d’invalidité avec l’option Premium !

Enfin, quel que soit votre taux d’invalidité, nous prenons en charge vos frais médicaux et votre perte de revenus jusqu’à 1 500 € !

 

Pourquoi choisir la garantie corporelle ?

En cas d’accident seul ou responsable, la garantie corporelle entre en jeu. Et nous l’avons vu, 40 % des accidents mortels n’impliquaient pas de tiers responsable…

Mais c’est sans compter les autres chutes n’entraînant pas le décès, mais une invalidité permanente.

Et s’il est difficile de connaître la part de motards concernés, c’est justement parce que beaucoup ne sont assurés qu’au tiers et ne déclarent pas ces accidents dont ils sont les seuls responsables. Malheureusement, ces cas de figure sont oubliés des statistiques officielles. Pourtant, c’est lorsqu’une personne devient invalide qu’elle a besoin d’être bien assurée, pour pouvoir faire face financièrement aux frais engendrés.

La protection corporelle s’applique dans une multitude de cas

Si aucun motard ne s’imagine pouvoir s’accidenter seul, c’est que cela semble synonyme de sans raison. Et très souvent, un tiers est bien impliqué.

Mais la responsabilité civile d’un tiers ne peut vous indemniser que si le tiers responsable est identifié. Il faut également que cette autre personne soit effectivement jugée responsable de votre accident.

Ce peut être, par exemple, un véhicule que vous n’aviez pas anticipé et qui vous surprend. Mais si l’autre conducteur n’est pas en faute et que de votre côté vous freinez brusquement et chutez… vous êtes bien le seul responsable de votre accident !