L’interfile de nouveau interdite par le code de la route

moto-en-interfile-dans-le-traffic

Jusqu’au 1er février 2021, l’interfile, bien que dangereuse, était autorisée par les autorités et dans le code de la route. Mais depuis le 1er février 2021, suite à la révision du code de la route 2021 par la délégation à la sécurité routière (DSR), cette pratique est désormais à nouveau interdite par le code de la route 2021 sur l’ensemble du territoire.

 

Qu’est-ce que l’interfile ?

Il s’agit d’une pratique consistant à circuler entre les files de voitures, notamment dans les embouteillages. L’intérêt ? Gagner un temps précieux sur les automobilistes en se faufilant entre ces derniers. Il y a eu depuis 2016 une expérimentation de la circulation interfile (CIF) dans 11 départements de métropole selon des règles définies. Ces règles consistaient notamment à circuler uniquement entre l’avant-dernière et la dernière file, respecter un différentiel de vitesse avec les autres véhicules, ne pratiquer l’interfiles qu’en cas de circulation fortement congestionnée, circuler à 50 km/h maximum entre les files ou encore ne pas dépasser un autre deux-roues déjà en interfiles. Soit des règles globalement respectées par la plupart des motards et même des scootéristes depuis que les bouchons existent. Le rapport de l’expérimentation indique que ce test de 4 ans n’apporte pas de résultats tranchés.

 

Qu’est-ce qui change depuis le 1er février 2021 ?

Depuis le 1er février 2021, suite à la révision du code de la route 2021 par la délégation à la sécurité routière (DSR), cette pratique est désormais à nouveau interdite par le code de la route 2021 sur l’ensemble du territoire.

 

Quelle est la sanction en cas de circulation interfiles ?

Dans tous les cas énoncés ci-dessus, le conducteur est redevable de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe (135 €), assortie d’une réduction de trois points du permis de conduire. De plus, il encourt également le risque d’une peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus (art. R414-4 à R414-17 et R412-19 du Code de la route).

 

Que risque-t-on en circulant en interfiles ?

Lors d’une verbalisation ou d’un accident en situation de circulation interfiles, la responsabilité du conducteur de 2- roues sera au moins partiellement, voire totalement engagée, puisque la manœuvre est assimilée à un dépassement non autorisé. N’oublions pas qu’en circulant entre deux files de voitures, le 2-roues effectue nécessairement le dépassement d’un véhicule par la droite, ce qui est interdit par le code de la route. De plus, si la manœuvre est effectuée alors qu’une ligne longitudinale continue axiale ou séparative de voies de circulation (bande blanche, zebras) est apposée sur la chaussée, l’infraction est également caractérisée, quel que soit le cas de figure (bouchon, file à l’arrêt, etc.).