Le contrôle technique moto en France : Une obligation dès 2024

le contrôle technique moto obligatoire

Malgré les nombreuses manifestations organisées par la FFMC, le ministre des transports annonce la mise en place du contrôle technique obligatoire pour tous les deux-roues.

Sachant que l’Union Européenne avait rendu ce contrôle technique obligatoire dès 2014, le conseil d’état a tranché et entériné la mesure. Celle-ci devrait entrer en vigueur entre le 15 janvier et le 15 mars 2024 et concernera toutes les cylindrées. Sa mise en place se fera de manière progressive et s’étalera sur 3 ans, le coût du contrôle technique moto avoisinera les 50 euros.

Pourquoi cette réglementation ?

L’annonce de cette nouvelle obligation a, sans surprise, provoqué diverses réactions. De nombreuses associations de motards ont exprimé leur désaccord quant à la pertinence de cette mesure. Cependant, d’autres voient dans cette régulation un moyen de renforcer la sécurité routière et de professionnaliser davantage le marché de l’occasion. En outre, cette réglementation vise également à assurer la réduction des émissions polluantes.

Quels deux-roues sont concernés par ce nouveau contrôle technique ?

En France, la nouvelle réglementation s’appliquera à tous les deux-roues à partir de 50 cm³. Tous les véhicules de catégorie L sont concernés, y compris les scooters et motos de 50 cm3 qui devront donc également passer le contrôle technique.
Une mise en place progressive devrait d’abord concerner les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 2017 qui devront réaliser leur contrôle avant le 31 décembre 2024. En 2025, suivront les véhicules immatriculés entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2019 et en 2026 ceux immatriculés entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021.

S’agissant de la périodicité : ces contrôles s’effectueraient à partir de 5 ans et ensuite tous les 3 ans. Et, à l’instar de la voiture, un contrôle technique de moins de six mois sera obligatoire pour la vente d’un véhicule d’occasion.

Que vérifie-t-on pendant le contrôle ?

Moins exhaustif que celui des voitures, le contrôle technique moto portera néanmoins sur 3 points essentiels qui sont la sécurité, la pollution atmosphérique et sonore.
Ainsi seront vérifiés les éléments de sécurité tels que l’éclairage, le freinage, la direction, les suspensions.
Mais aussi l’état général du véhicule (cadre, réservoir, selle, béquille, etc.), les équipements obligatoires ainsi que les émissions polluantes et la pollution sonore.

les points de contrôle

Qui va contrôler les motos ?

Les centres agréés seront à même de contrôler les motos sous réserve que le personnel est reçu une formation adaptée et que l’établissement possède les équipements nécessaires.

La date d’entrée en vigueur postérieure à la date de publication de l’arrêté d’application doit permettre la mise en œuvre des étapes nécessaires au démarrage du contrôle technique. A savoir, la formation des contrôleurs, l’homologation des matériels et logiciels ainsi que le déploiement dans chaque centre.

Contrôle technique et assurance moto

En matière d’assurance moto, vous vous devez de souscrire une garantie responsabilité civile. De fait, même en cas de défaut de contrôle technique, le propriétaire du véhicule impliqué dans l’accident sera indemnisé.

Cependant, lorsque vous souscrivez une assurance moto chez APRIL Moto, vous pouvez opter pour des formules telles que :

Concernant les assurés APRIL MOTO, les conditions générales ne mentionnent pas de besoin spécifique de la réalisation du Contrôle Technique pour l’indemnisation en cas de sinistre. Les assurés sont donc couverts normalement même en cas de non-réalisation du Contrôle Technique.

APRIL Moto, l’assurance par les motards pour les motards.
Tarifs compétitifs, souscription rapide et sans engagement.
Obtenir mon tarif (3 min)
Repaire des Motards

Découvrez le 1er site d'info moto !

Essais motos, actualités, dossiers...

Retrouvez toutes les informations du monde de la moto sur le Repaire Des Motards, premier site d'information et de services moto.

APRIL Moto > Quelles conséquences pour mon assurance moto après une suspension de permis ?