Comment fonctionne la location de trottinette électrique ?

homme sur trottinette électrique

Depuis plusieurs années déjà, la trottinette électrique connaît un franc succès. De nombreuses personnes utilisent ce moyen de déplacement, qui permet une grande flexibilité. Certains possèdent leur propre véhicule, d’autres se contentent de la location. Toutefois, comment celle-ci fonctionne-t-elle ? Découvrez, dans cet article, toutes les informations à connaître sur la location de trottinette électrique ! 

Le nouveau quotidien des Français influencé par les États-Unis

En effet, cette mode vient des États-Unis, qui avait été lancée quatre ans auparavant dans plusieurs villes différentes. 

Un nouveau transport ancré dans le quotidien

Désormais, c’est plus de 50 000 Français qui recourent à ce moyen de déplacement chaque jour. Les trottinettes électriques envahissent maintenant les trottoirs des grandes villes, tels que Paris, Lyon ou encore Nice. 

Ce franc succès s’explique notamment par la location en libre-service. Ainsi, plusieurs opérateurs ont vu dans cette arrivée un potentiel business fructifiant. Ce phénomène a donné naissance à un nouveau métier, qui est chargeur de batterie. 

Les opérateurs s’enrichissent 

Avec un tel succès grandissant, de nombreux opérateurs ont vu le jour afin de proposer plusieurs services de location. De ce fait, il n’est pas compliqué de trouver une trottinette libre lorsque l’on se balade dans la rue. Parmi ces opérateurs, vous trouverez les suivants : 

  • Lime
  • Dott
  • Tier
  • Bird

Les trois premiers opérateurs cités sont ceux qui ont le plus de notoriété, avec environ 15 000 engins à disposition. Auparavant, ils étaient 12. Avec leur arrivée en 2018, les engins ont vite été prisés, notamment dans la ville de Paris. À la fin de l’année 2019, plus d’une quinzaine d’opérateurs se battaient pour avoir la meilleure place sur le marché.

Les premiers à être arrivés sur le marché français sont les engins Lime, tout droit venus des États-Unis. Depuis juin 2018, ils envahissent les trottoirs parisiens et ne cessent de connaître un succès. L’opérateur Dott est aussi né d’une start-up française. Tier, quant à lui, est un opérateur allemand. Nous allons voir ci-dessous comment se passe le système des applications pour la location.

 

Un moyen de transport efficace et écologique

Ce moyen de déplacement connaît un franc succès, aussi bien parce qu’il est écologique et permet une flexibilité non négligeable. Il est plus cher que le métro, mais cela en vaut le coup. Vous vous déplacez en toute liberté, sans encourir le risque d’être ralenti par un quelconque accident. C’est pour cela qu’en quelques mois seulement, plusieurs opérateurs se sont lancés sur le marché et ont profité de la tendance.

Cet engin est désormais considéré comme un engin motorisé et est écologique, contrairement à la voiture, par exemple. Il est plus efficace et pratique qu’une trottinette mécanique, grâce à sa rapidité. En effet, vous pouvez rouler à une vitesse maximale de 25 km/h, sans vous fatiguer. 

Par ailleurs, ce moyen de déplacement contribue fortement au changement des mentalités. Vous n’êtes pas obligé de disposer de votre propre véhicule pour vous déplacer, ce qui instaure une notion de partage. Vous pouvez partager cet engin avec plusieurs personnes dans la rue. 

Il convient dorénavant d’aborder la question principale de cet article, au sujet de la location et, donc, des applications.

Une location en seulement quelques clics

La location d’un tel engin se fait en quelques secondes seulement. Vous n’aurez besoin que de votre smartphone et d’une connexion Internet ou d’un bon réseau 4G. 

Vous devez installer l’application de l’opérateur que vous souhaitez. Prenons l’exemple de Lime. Installez l’application Lime sur votre téléphone et créez-vous un compte. En créant un compte, vous pourrez louer à nouveau à tout moment sur l’application. De plus, vous pourrez enregistrer toutes vos courses et bénéficier d’une réduction. 

Lorsque vous ouvrez l’application, vous aurez une visibilité sur la map, qui affiche tous les engins disponibles à proximité. Ce système de géolocalisation vous permet de savoir où sont présents les différents appareils, mais également de trouver une station proche pour les garer, lorsqu’ils ne vous sont plus utiles.

Pour déverrouiller l’engin, il faudra payer un euro. Quant à la course, vous payez 0,15 centime chaque minute. En fonction de l’opérateur choisi, vous pourrez gagner des réductions et des minutes gratuites. 

Selon l’endroit dans lequel vous vous trouvez, vous pourrez avoir un petit peu de marche à faire, avant de trouver un appareil disponible. Attention à bien utiliser la map et votre localisation, pour ne pas vous perdre. Ensuite, une fois que vous avez trouvé l’appareil que vous souhaitez louer, vous devrez le débloquer. 

Pour cela, après avoir payé les frais de déblocage, vous devez scanner le code QR présent sur l’appareil. Pour ce faire, autorisez l’application l’accès à votre appareil photo sur votre smartphone. Par la suite, des indications et instructions s’affichent afin de vous aider dans votre démarche. Vous devez accepter les conditions et les règles d’utilisation. Parmi elles, se trouvent celles citées précédemment : interdiction de rouler sur les trottoirs et dans les descentes, par exemple. Quand vous débloquez votre engin, un chronomètre s’affiche pour vous indiquer le temps de la course. Ainsi, vous aurez une visibilité sur le nombre de kilomètres parcourus et le prix de la course. Vous verrez également la distance restante par rapport à l’autonomie de la trottinette. 

Une fois votre course terminée, vous devrez déverrouiller votre appareil, de la même façon que lorsque vous l’avez débloqué. Voilà, vous savez désormais comment louer une trottinette électrique !

L’autonomie des trottinettes électriques en libre-service

Chaque soir, les trottinettes électriques sont récupérées pour être chargées et bien garées. En effet, certaines sont retrouvées mal garées sur les trottoirs, ce qui gêne les piétons. Tous les matins, elles sont placées dans des endroits spécifiques et stratégiques pour permettre aux usagers de les retrouver facilement sur les applications prévues à cet effet.

Avant de se décharger, tous les engins ont, en règle générale, une autonomie de 50 km avant d’être déchargés à 100 %. Mais, qu’en est-il de votre sécurité lorsque vous roulez en trottinette libre-service ? 

 

La sécurité et la circulation en pleine ville 

Si vous êtes vigilant et respectez les règles, rouler en trottinette électrique en pleine ville n’est pas dangereux. En premier lieu, vous devez conduire l’engin seul, puisqu’il s’agit d’un moyen de transport personnel. Même s’il s’agit d’une location, des règles sont tout de même à respecter. 

Vous n’avez pas le droit de circuler sur les trottoirs, au risque de gêner les piétons et d’avoir une amende. Cependant, si le maire l’autorise, vous devez rouler en respectant la vitesse de marche, soit 6 km/h. S’il n’y a pas de pistes cyclables, vous pouvez rouler sur les routes limitées à 50 km/h. 

Il est recommandé de porter un gilet rétro réfléchissant, en cas de faible visibilité. Cela vaut mieux pour votre sécurité, puisque le gilet vous permettra d’être perçu par les automobilistes et autres usagers d’EDPM. 

Vous devez notamment vous assurer que votre engin dispose bien de feux arrière et avant et que ceux-ci fonctionnent parfaitement. Le klaxon également ne doit pas être défaillant. Il vous permettra d’avertir les piétons de votre présence lorsque vous circulerez. Si ce n’est pas le cas, laissez l’appareil, qui doit être réparé. Quant au casque, celui-ci n’est pas obligatoire dans le cas où vous ne roulez pas hors agglomération. Vous pouvez, cependant, vous équiper d’accessoires facultatifs pour vous protéger : genouillères, coudières ou gants.