Changement de pot d’échappement : quels sont les risques liés à votre assurance moto ?

changer-son-pot-d'échappement-moto

Pour des raisons variées, vous pouvez avoir envie de changer de pot d’échappement. Mais avant de faire votre choix, mieux vaut vous renseigner sur les conséquences que ces modifications peuvent engendrer sur votre contrat d’assurance moto. Celles-ci ne sont pas anodines et votre assureur pourra résilier votre contrat si tout n’est pas en ordre. Voici un article qui vous aidera à prendre vos décisions dans le cadre que la loi impose.

 

Accident, bruit, puissance du moteur : pourquoi effectuer un changement de pot d’échappement ?

La première raison qui peut vous pousser à changer votre pot est son endommagement. Il peut être dû à un accident (suivant la localisation du choc), à l’oxydation ou à l’usure du catalyseur. Cependant, la contrainte technique n’est pas la seule cause de cette modification. Un lien spécial unit les motards à leurs engins et les motivations d’un changement de pot peuvent être plus personnelles.

Changer le pot d’échappement de votre moto va transformer le bruit du moteur. Le timbre peut devenir alors plus grave et le son plus puissant. Mais prenez garde aux limites légales : les deux-roues de plus de 175 cm3 ne doivent pas dépasser les 80 dB (en 3e à 50 km/h). Utilisez une chicane moto pour éventuellement atténuer les décibels et revenir dans le cadre de la loi si vous ne souhaitez pas d’amende.

Certains motards attachés à l’image de leur bolide veulent remplacer leurs pots pour modifier l’esthétique de leur véhicule. La matière et la forme de l’échappement sont variables. Pour certains, posséder un silencieux en carbone ou en titane est déterminant.

Changer le pot d’échappement d’une moto influe sur ses performances. Les modifications ne sont pas toujours spectaculaires, mais vous pouvez gagner tout de même plus d’une dizaine de chevaux. Si l’on considère les différents accessoires qui conditionnent la puissance de votre moteur, le pot peut jouer alors un rôle réellement conséquent sur la puissance du véhicule.

 

Homologation : comment choisir le nouveau pot d’échappement de sa moto ?

Un pot d’échappement doit respecter des normes qui en limitent sa pollution et son bruit. C’est le cas des pièces d’origine, mais celles-ci sont parfois lourdes et peu esthétiques, et on peut en changer. De nombreux fabricants proposent des modèles adaptables reconnus par les assurances.

Les silencieux, souvent tentants, ne sont pas tous homologués et certains sont interdits sur la route, même avec des modifications comme l’ajout d’une chicane moto.

Les pots d’échappement approuvés sont fournis avec un certificat d’homologation. Celui-ci garantit que le pot répond à l’ensemble de la réglementation européenne, ce qui écarte le risque d’infraction.

Attention : la loi punit l’utilisation d’un système non homologué et la modification d’un modèle authentifié qui le rendrait non conforme. Votre assureur vous conseille de faire installer votre pot par un mécanicien spécialisé et reconnu : la localisation du catalyseur ne va pas de soi. Ne prenez pas de risque sur la route ni avec vos assurances quand vous changez vos pièces d’origine.

 

Que devient son assurance moto après un changement de pot d’échappement ?

S’il est d’origine, APRIL Moto indemnise votre pot d’échappement en cas de sinistre (accident, vol, etc.) dans le cadre du dédommagement global du véhicule.

Attention cependant, modifier votre pot d’échappement peut avoir des conséquences sur votre assurance qui peut nécessiter un ajustement pour continuer de vous couvrir pleinement.

La garantie « Accessoire 10 % » incluse dans votre contrat « Équilibre » ou « Tous risques » couvre vos accessoires supplémentaires, comme un silencieux avec homologation à hauteur de 10 % de la valeur totale de votre moto.

Si le prix de votre pot est supérieur à 10 % de la valeur totale de votre moto, vous pouvez alors l’assurer avec l’option « Accessoires et équipement » en cas de sinistre. Vous choisirez un montant de couverture en option compris entre 1 000 € et 10 000 €.

Attention, le vol d’accessoires isolés est exclu de la garantie en cas de sinistre. La protection ne fonctionne pas dans le cas d’un silencieux volé indépendamment de votre deux-roues. Il faut que votre moto ait été volée, qu’une tentative de vol ait eu lieu ou que des traces d’effraction soient visibles pour couvrir le délit.

L’option casse mécanique ne couvre pas les pots dans le contrat de notre assurance moto, car cette pièce ne tombe pas « en panne ».

De manière générale, dès qu’on parle de nouvelles pièces non montées d’origine sur le véhicule, nous entrons dans un univers de cas particuliers. Prenez le temps de consulter votre assurance avant d’envisager le changement de votre pot d’échappement.

Dans tous les cas, avertissez votre assureur avant ce type d’intervention, que ce soit pour l’installation d’un pot identique, d’un modèle homologué ou non afin d’être toujours couvert pleinement le jour où vous en aurez le plus besoin.